Fernand LEGER
Collège
BERRE L'ETANG
 

PARCOURS SPORT SANTE

Projet Alimentation et Activité Physique au Collège

Partenariat avec le CDOMS 13
 
Préambule :

 En association avec les habitudes alimentaires, le niveau habituel d’activité physique est un
des déterminants important de l’état de santé des individus et des populations à tous les
âges de la vie.
 
 En effet, il est aujourd’hui de notoriété publique que la pratique d’activités physiques et
sportives régulières et adaptées participe activement à la prévention de nombreuses
pathologies et notamment l’obésité. Cette maladie s’accompagne de conséquences
majeures, pouvant conduire à une détérioration de la qualité de vie des individus concernés.
Au niveau collectif, l’obésité représente des coûts considérables qui pourraient, d’après
l’Organisation Mondiale de la Santé, doubler d’ici 2015 si le rythme actuel de progression de
la prévalence se poursuit.
 
 Plusieurs facteurs économiques et sociaux ont une influence majeure sur l’obésité.
L’évolution profonde des modes de vie est souvent avancée notamment concernant les
rythmes et les modes alimentaires ainsi que la sédentarisation des individus.
 
 En effet, l’alimentation est depuis toujours pointée du doigt comme étant la principale
raison des problèmes d’obésité. La diminution de l’activité physique au fil des années est
également de plus en plus mise en avant dans la liste des déterminants de l’obésité. Ces deux facteurs sont incontournables et complémentaires pour lutter contre l’obésité.
 
STRATEGIE :

 Intervenir selon une méthodologie de type ICAPS, à savoir  : mettre en œuvre une série
d’actions articulées ciblant 3 niveaux :
  1. l’enfant ou l’adolescent lui‐même (ses connaissances, ses attitudes et ses motivations) 
  2. son support social (famille, amis, enseignants, éducateurs, animateurs…pour
    l’encourager à augmenter son niveau de pratique)
  3. Son environnement physique et organisationnel (pour le rendre favorable à la pratique d’activités physiques)

 Cette méthodologie s’inscrit dans une logique de promotion de la santé (en référence à la
Charte d’Ottawa) qui favorise la pratique de l’activité physique (Charte de Toronto)

 

 LES OBJECTIFS DE L’ACTION :

Objectifs généraux de l’action :

 Le projet contribue à moyen terme (dans les 4 ans) à améliorer les habitudes alimentaires et
la forme physique des jeunes collégiens, et à long terme à améliorer leur espérance de vie
en bonne santé.
 
Les objectifs spécifiques sont :
  • Dans les 4 ans, les collèges concernés ont inscrit un programme de type ICAPS dans leur projet d’établissement.
  • Dans les 4 ans, les collèges ont modifié leur règlement intérieur pour permettre la
    pratique d’activités physiques attrayantes durant les pauses méridiennes, les permanences et en périodes périscolaires.
  • Dans les 4 ans, les collèges ont initié les coopérations nécessaires avec les partenaires
    associatifs et institutionnels concernés.
  • Dans les 4 ans, les communes concernées inscrivent un programme de promotion de
    l’activité physique dans la politique de la municipalité.
  • Dans les 4 ans, tous les jeunes collégiens concernés auront accès à une offre
    supplémentaire d’activité physique dans le cadre scolaire ou périscolaire, fondée sur les jeux, le plaisir et la non‐compétitivité. Cette offre est connue par plus de 75% des jeunes et elle est utilisée par plus de 30% d’entre eux.
  • Dans les 4 ans, la majorité des parents connaissent le projet et se déclarent
    favorables à sa mise en œuvre.
  • Dans les 4 ans, plus de 75% des équipes professionnelles des collèges ciblés
    connaissent les bénéfices pour les jeunes de l’activité physique et d’une alimentation
    équilibrée, et ont modifié leur attitude pour encourager ou facilité la pratique des
    jeunes.
  • Dans les 4 ans, plus de 50% des parents d’élèves de ces collèges ont pris des mesures
    concrètes pour encourager la pratique d’activité physique et l’alimentation équilibrée
    de leurs enfants (inscription dans un club, accompagnement/participation à une
    activité, conception de repas équilibrés …).
  • Dans les 4 ans, tous les jeunes collégiens de ces établissements seront sensibilisés aux bienfaits de la pratique d’activité physique et sportive, et aux bons
    comportements alimentaires.
  • Dans les 4 ans, tous ces jeunes collégiens auront élaboré et formalisé un capital de
    connaissances sur ces mêmes thèmes.
  • Dans les 4 ans, plus de 50% de ces collégiens auront été amenés à rééquilibrer leurs
    apports nutritionnels journaliers et à pratiquer au moins 60 minutes d’activité
    physique quotidienne (passage de la connaissance à la mise en pratique).


 

Collège Fernand LEGER – 38 Allée du Réveille Matin - 13130 BERRE L'ETANG – Responsable de publication : Mme. Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : vendredi 23 juin 2017 – Tous droits réservés © 2008-2017, Académie d'Aix-Marseille